Chauvineau Murwengezo, Pancrace Cimpaye et Maitre Cyriaque bloqués à l’aéroport de Dar es Salaam.

Monsieur Issa Ntambuka, le représentant de Pierre Nkurunziza en Tanzanie refuse, depuis hier, que Chauvineau Mugwengezo,Pancrace Cimpaye et Maitre Cyriaque entrent à Dar es Salaam. Ils sont toujours bloqués à l »aéroport de Dar es Salaam.

La Rédaction.

 

3 réponses
  1. Rose Hakizimana
    Rose Hakizimana dit :

    Iyi ntwaro ya Nkurunziza iratanze akarorero kotuma abarundi bakwiye gutora abantu bazobagirira akamaro aho kubica Bakazotezimbere Igihugu
    Kurabo bazotogwa mu Namanshingamateka bakwiye kuba abashinantahe n abafasoni b ijunja nijambo kandi bashobora kugabanya Ububasha bw umukuru w Igihugu mbere bashopbora nukufat ingingo nukumukura iyo yakoze nabi nkuku tubona ivyo
    Nkurunziza agira bitezisoni abarundi Gurtyo vyotuma umukuru w Igihugu yigenza neza Mu gihe ca transition Abaministre ntibigira ivyo bashaka kuko bari bazi ko abashingamateka bafise ububasha bwo bakura

    Répondre
  2. Benigne Muhindo
    Benigne Muhindo dit :

    • Un débat peut clôturer la rencontre, en demandant à chacun ce qu’il pense de cette citation de Martin Luther King. Dans un sermon prononcé en 1967, un an avant sa mort, il déclare : « Je vous le dis ce matin, si vous n’avez jamais rencontré rien qui vous soit si cher, si précieux que vous soyez prêt à mourir pour ça, alors vous n’êtes pas apte à vivre. Vous pouvez avoir trente-huit ans, comme il se trouve que je les ai et, un certain jour, une grande occasion se présente à vous et vous appelle à vous dresser pour une grande cause, ou une grande affaire ou un grand principe. Et vous refusez parce que vous avez peur. Vous refusez parce que vous avez envie de vivre plus longtemps. Vous avez peur de perdre votre popularité, ou d’être poignardé ou abattu ou qu’une bombe soit lancée sur votre foyer. Aussi refusez-vous de vous dresser pour venir à la barre. Eh bien, vous pouvez continuer à vivre jusqu’à quatre-vingt-dix ans mais vous êtes aussi mort à trente-huit ans que vous le serez à quatre-vingt-dix. Et quand vous aurez cessé de respirer pour de bon, ce ne sera que l’annonce tardive d’une mort de votre esprit, survenue depuis bien longtemps. Vous êtes mort quand vous avez refusé de vous dresser pour la bonne cause. Vous êtes mort quand vous avez refusé de vous dresser pour la vérité. Vous êtes mort quand vous avez refusé de vous dresser pour la justice. »

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *