CITATION DU 6 JUILLET 2015

« Son ombre plane sur divers actes criminels et prévarications économiques. Avec une poignée de généraux acquis à sa cause, il incarne le mal qui ronge le Burundi. Adolphe est prêt à tuer pour arriver à ses fins.  Son influence en coulisses est d’autant plus déterminante que même le président le redoute. » Gervais Rufyikiri, Deuxième Vice-président du Burundi , dans Jeune Afrique du 5 au 11 Juillet 2015.

3 réponses
  1. Rose Hakizimana
    Rose Hakizimana dit :

    Est ce que Adolphe est une pierre pour le reste continuer a tuer a faire tout ce qu il veut Il faut les lui en empeche c est tres grave ce qu il fait et plus de septente personnes sont morte massacres par ces bandi soit disant gouvernant

    Répondre
  2. Rose Hakizimana
    Rose Hakizimana dit :

    Adolphe ntakindi gihano akwiye atari ukumugira ukwo nawe agira abandi ngo uwishe n inkota azokwicwa n inkota wewe yishe abarundi benshi akwiye igihano co kumuturira abona kuko uyu musi abariko barapfira mu buhungiro bicwa n inzara bicwa n ingwara kuko batagira aho barara kuko batagira ico barya vyose bigigwa na Adolphe ahagarikiwe na Nkurunziza
    Nukushigikira lero uwo wese yoza akiza Uburundi Amagogwa barimwo ntiyari bwabeho kandi twizigire ko ayo magogwa azoherana na leta ya Nkurunziza akagenda ubutakigaruka

    Répondre
  3. Terimbere
    Terimbere dit :

    Les peuples ont les dirigeants qu’ils méritent !
    Si on accepte d’être tué comme des mouches pourquoi ne pas préférer de vivre comme des esclaves !!!!???
    La vie n’a pas de prix, je suis sûr que Pancrace ne me contredira pas!
    Citoyen enragé.

    Merci pour la publication de ce message.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *