cored

Communiqué de presse: CAN 2015 dans le contexte d’Ebola: La voix absente du peuple Equato-guinéen

Tandis que le Maroc a renoncé d’abriter la CAN 2015 par crainte d’expansion de l’Ebola, qui ravage une partie de l’Afrique de l’ouest, et quand, pour cette même raison, des pays plus grands et mieux pr par s comme l’Afrique du  Sud, le Ghana et l’Angola ont refus  l’organisation du tournoi, le pr sident Obiang a saisi l’occasion pour s’afficher en homme providentiel pour organiser cette événement en Guinée Equatoriale, sans infrastructures sanitaires adéquates. Pour la CAF le pays dispose des infrastructures sportifs et l’exp rience d’avoir organis  la CAN en 2012 avec le Gabon et surtout dispose des moyens financier capable de lever le d fi de parvenir a r ussir l’organisation de l’ v nement en deux mois de pr paration seulement. Sur la situation politique et sociale, l’argument des organisateurs de la CAN est tel qu’ils ne tiennent  pas compte des param tres politiques et sociaux du pays.  Or la réalité est autre en Guinée Equatorial, le pays est rentré en récession à cause de la diminution de la production de pétrole, les entreprise de constructions ferment, avec des pertes d’emploi massives. La situation politique est aussi tendue, avec l’ chec de la table ronde du Dialogue National qui vient d’avoir lui en novembre 2014 sans résultat. Dans un contexte de crise politique, économique et social, un environnement continental non favorable avec les événements du Burkina Faso, le pr sident Obiang a saisi l’occasion de l’ v nement de la CAN afin d’apparaitre comme l’homme providentiel  malgré le risque de propagation d’Ébola,  comme lui-même vient de le reconnaitre dans son discours lors de la cérémonie de tirages au sort, je cite :

« Nous savons les risques qui supposent des grandes concentrations des personnes dans des situations d’expansion d’Ebola. Nous l’avons accepté avec tous les risques et nous demandons la collaboration des autres gouvernements. S’ils ont connaissance que quelqu’un qui va voyager en Guinée Equatorial est atteint d’Ebola, nous demandons qu’ils ne le laissent pas venir ». Dans les déclarations médiatiques entre CAF, Obiang et Spécialistes, une composante de l’ quation a  t  oublier pour garantir le succès de l’ v nement, a savoir « le Peuple » : Que pense le peuple équato-guinéen ? La CORED, devenue la principale force d’opposition au r gime d’Obiang, dont les membres viendront  de plusieurs pays d’Europe, se dispose dans cette conférence de presse à apporter la contradiction et à faire entendre la voix absente du peuple équato-guinéen par le biais de témoignages audio visuel exprimant leur position.  Paris 1 décembre 2014 Contact:  Raimundo Ela Nsang Email: ren@raimundoela.com Tel: 0621815281 La conférence va se dérouler autour des thématiques  suivantes:

  •  Brève aperçu de la Guinée Equatoriale.
  •   La stratégie actuelle du régime d’Obiang: PANEM ET CIRCENSEM.
  • CAN 2015 dans un contexte de crise économique, sociale et politique : échec Dialogue National.
  • La CAN 2015 dans le contexte de l’Ebola : Projections images et de courtes vidéos.
  • Un échec annoncé : corruption et répression seul recoure pour sauver les apparences .
  • Messages de soutien de groupes politiques et société civile : IPPD, AFPA, EELV, Balai Citoyen.
  • Le r gime d’Obiang sortira-t-il renforcé ou affaibli? Lecture du communiqué final de la CORED.

Cette conférence aura lieu le 11 décembre 2014 à l’IREMMO au 5/7 Rue Basses des Carmes – 75005 Paris de 14h30 à 16h30.

Fait à Paris, le 1 décembre 2014 Conférence de presse: 14heures 30 à 16heures 30

Programme  du 11 Décembre 2014

*******

Intervenants :

M. Raimundo Ela  Nsang, secrétaire exécutif de la CORED – France

M. Francisco Ela Abeme, Représentant de la CORED – Espagne

M. Carlos Abaga Ayingono, Représentant de la CORED – Allemagne 7

Mme Isabel Cachina Domingo, membre de la CORED – Espagne

De 16h30 à 17h30 : Partage d’un verre avec les invités.

Plan d’accès  France o 0155227100 5/7

Rue basses de Carmes, 75005 Paris

Metro: Maubert Mutualité, ligne 10

 cored

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *