cnared-image

Communiqué de presse du CNARED contre la résolution du Conseil de Sécurité

1. Ce vendredi 1er avril 2016, le Conseil de Sécurité des Nations Unies a pris une
résolution en faveur du déploiement d’une présence onusienne de quelques dizaines de
policiers pour renforcer la capacité des Nations Unies de surveiller les conditions de
sécurité et celle de promouvoir le respect des droits de l’homme au Burundi.
2. Le CNARED-GIRITEKA est surpris par le caractère dérisoire du remède proposé au
regard de la gravité du mal imposé par Monsieur Pierre Nkurunziza au peuple martyr
du Burundi.
3. En effet comment est-ce qu’une poignée d’experts peut-elle stopper la saignée qui vide
le Burundi de ses forces vives, obligées de s’exiler pour ne pas finir dans des fosses
communes? Le régime honni de Nkurunziza sait bien que les tortures inhumaines et
les exécutions extra-judiciaires s’opèrent la nuit, dans des sinistres endroits connus des
seuls escadrons de la mort, loin des hôtels de luxe qui hébergeront ces experts. Voilà
pourquoi le régime de facto de Bujumbura a applaudi des deux mains cette faible
résolution proposée par la France, avec une nuance mineure concernant les effectifs.
4. Le CNARED-GIRITEKA salue la visite au Burundi de Monsieur Tom Malinowiski,
Sous-Secrétaire d’Etat américain pour la Démocratie et les Droits de l’Homme qui
vient de dénoncer à juste titre « la situation extrêmement grave dans laquelle se
trouve le Burundi ». Sa sonnette d’alarme devrait inspirer le Conseil de Sécurité dans
la prise des mesures à la hauteur du drame que Monsieur Tom Malinowiski vient
d’observer au Burundi ; la réponse à la gravité de cette situation ne saurait être le
déploiement de quelques policiers.
5. Le CNARED-GIRITEKA rappelle qu’il est du devoir du Conseil de Sécurité des
nations Unies de préserver la paix dans le monde, en envoyant dans les pays où des
rivières de sang coulent une force de maintien de la paix et non des policiers-
observateurs. A cet égard, à défaut d’une force onusienne, le Conseil de Sécurité
devrait plutôt relancer et appuyer l’initiative de l’Union Africaine d’un déploiement de
5000 militaires au Burundi

www.cnared.info, e-mail : info@cnared.info
Compte : IBAN : BE17068902923921 ; SUIF CODE : GKCCBEBB, Belfius Bank
2
6. Face à une crise politico-sécuritaire profonde qui risque d’embraser toute la région, le
CNARED-GIRITEKA demande une fois de plus au Conseil de Sécurité des nations
Unies d’imposer des négociations entre le Gouvernement de facto de Bujumbura et
l’opposition.
Fait à Bruxelles, le 02 avril 2016
Pour le CNARED-GIRITEKA
Pancrace Cimpaye
Porte-parole Adjoint.

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *