Gélase NDABIRABE: Contradiction=Trahison= Décapitation!

La coupe est pleine!La messe est dite! Passez-moi l’expression pour mieux définir le sens de  la déclaration du Sénateur Gélase Ndabirabe de ce 8 Avril 2015. Ce nouveau porte-parole du parti présidentiel affirmait sans ambages que les frondeurs du CNDD-FDD méritent la décapitation. Pour lui, le geste d’écrire au Chef de l’Etat pour lui demander de renoncer au troisième mandat est une haute trahison comparable à un commandant en guerre qui livre ses hommes à l’ennemi.

Cette déclaration fait froid au dos! On a la chair de poule quand on réalise qu’au parti présidentiel, la contradiction n’est pas un exercice démocratique mais une trahison. De ce fait cette déclaration de Gélase Ndabirabe précise deux faits:

1. La tête des frondeurs est mis à prix. Ils peuvent être exécutés à tout moment.Voilà pourquoi on leur a retiré la garde qui assurait leur protection;

2. L’opposition et la société civile, comme le déclarait le député de Bubanza, Juvénal, sont des ennemis à abattre. A ce niveau il devient aisé de comprendre pourquoi le camp présidentiel a toujours refusé la liberté d’expression,de réunion et d’association à l’opposition,à la société civile et à la presse. Il supporte mal la contradiction. Le pluralisme d’idées est une infraction.

En tout état de cause, le monde entier doit comprendre qu’il est grand temps qu’un Président de la République, car Gélase Ndabirabe est son envoyé spéciale, qui a une telle intolérance ne saurait plus aspirer à diriger le Burundi. Même si la loi le lui autorisait, cette déclaration de Ndabirabe disqualifie ipso facto son mentor, Pierre Nkurunziza. Monsieur le Président les Burundais ne peuvent plus accepter cette équation: CONTRADICTION= TRAHISON=DECAPITATION. Dans un pays démocratique, CONTRADICTION=RICHESSE.

 

(Sé) Pancrace CIMPAYE.

 

6 réponses
  1. Rose Hakizimana
    Rose Hakizimana dit :

    Ahubwo sumuvugizi novuga ko ari Umugwayi wo mutwe mu kuvuga barya bandikiye Umukuru w IGIHUGU ngo ntiyitoze ngo bari kwicwa ako nakamaramaza Sinumva ariUmukenguzamateka mubona Igihugu coter imbere gute coter n

    Répondre
  2. Mbabarempore
    Mbabarempore dit :

    Basha, barabuze umuvugizi. Batamukuye n’ibindi tuzobimenya ni mwirekere. Ngo bakubiswe inkoni ngufi nayahandi bari kwicwa. Ayo tugiye kubona. Umuntu wese adashigikiye ikiringo ca gatatu c’inkorabara ni ukwicwa, nico gituma bariko bakwiza ibigwanisho mu gihugu? Ariko barihenda; Mbega uwutava amaraso ni nde? Ntibazokwica abantu ngo batekereze, bazokwivuna, ivyo bigwanishobahawe nivyo bizobamara baravye nabi, abantu bazorya umutima amenyo babibake nivyo bizobica ndabisubiyemwo, nta muntu n’umwe ava amazi,nabo nyene bava amaraso.

    Répondre
  3. BIRIKUNZIRA
    BIRIKUNZIRA dit :

    Dans la vie, il y a ce qu’on pense, ce qu’on dit et ce qu’on fait. Ce que Daniel Gélase Ndabirabe dit montre que le Burundi a été dirigé comme dans le maquis dans certains domaines sinon il n’y aurait des morts dans la province de Muyinga en 2006, les tueries de Bujumbura Rural et de Gatumba, tueries extra-judiciaires, SAFISHA en 2012, l’assassinat de Manirumva en 2009 et les tueries des sœurs Italiennes l’année passée.
    La coupe est pleine et on ne sait jamais comment elle déborde. Quand le contenu tombe par terre, son contrôle devient difficile.
    J’aimerais dire au Président de la République qui prie beaucoup qu’il ne suffit pas de prier seulement mais de vivre la prière, c’est-á-dire en faisant du bien parce que je pense qu’il ne va pas prier pour faire du mal.

    Répondre
  4. Rose Butumwa
    Rose Butumwa dit :

    Dieu merci, sinon nous serions tous péris! Imaginez-vous être dirigés pendant dix ans par des psychopathes et criminels sanguinaires comme Gélase Ndabirabe et être toujours vivants, c’est incroyable!

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *