La chute de Nkurunziza (suite)

Avant de revenir sur les éléments qui finiront par avoir raison de Nkurunziza, laissez-moi partager avec vous  quelques commentaires des défenseurs de l’oligarchie de Bujumbura. Ces commentaires acerbes sont riches en renseignements et viennent réconforter le diagnostic que j’ai fait du mal qui ronge le Burundi. Monsieur ou madame Ntahimpera (domintah@yahoo.fr) et Nzorijana (nzorijana@gmail.com) confirment sans détour que la crise  politique que la clique Nkurunziza impose au Burundi est ethnique. Pour ces auteurs des commentaires que nous vous livrons, les tutsi veulent détrôner les hutu au pouvoir et  » Pancrace Cimpaye est à la solde des HIMA ». Je vous propose les commentaires dont il est question:

  1. NTAHIMPERA ( domintah@Yahoo.fr) écrit ce 22 septembre 2015 à 17 h 31 minutes ceci:

« … Vous êtes à la solde de l’impérialisme occidental, il paie votre loyer, votre déplacement,vos courses, tout, et vous racontez que vous allez sauvez le Burundi avec les anciens putchistes notoires, de tristes mémoires-Bagaza, Buyoya( ntegamarangara) qui ont endeuillés le pays et vous y ajouté de nouveaux putchistes, PIE, RUFYIKIRI,ct….et donc vous voulez remettre les Hima au pouvoir vous n’êtes que leur instrument. Vous avez une mémoire courte. Le cnared n’est pas CREDIBLE, pour ces raisons et autres, vous n’êtes pas LEGITIME.

Le peuple burundais aspire à la paix et à la réconciliation, vos histoires des élections et mandats c’est du passé, attendez 2020 si vous êtes capables de vous présentez devant le peuple ».

A 17h 38 minutes, dans une colère perceptible il ou elle écrit cette phrase:

 » Vous rencontez (comprenez  » racontez ») n’importe quoi, vous êtes à la solde des HIMA »

 

2. NZORIJANA ( nzorijana04@gmail.com) écrit à son tour, le même jour à 14h51, ceci:

 » Pancrace Cimpaye est malade, il faut qu’il soit examiner à l’hôpital, tout ce qu’il écrive c’est de la folie et n’a aucun sens. Il passera encore plus de 20 ans en dehors de son pays natal et regrettera toujours de ce qu’il dit et ce qu’il écrive ».

N.B: 1°J’ai omis de corriger les fautes contenues dans ces deux commentaires pour vous donner une idée exacte des hommes et femmes qui veulent gouverner le Burundi à vie.

2° Je reviendrai sur ces commentaires. ( A SUIVRE)

(sé) Pancrace CIMPAYE;

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *