L’église catholique frappe très fort sur Nkurunziza

Notre confrère IWACU le dit si bien, la déclaration de l’Eglise catholique de ce 6 mars 2015 est  « de l’artillerie lourde » lâché sur le troisième mandat du président Nkurunziza. Dans cette déclaration sans équivoque, la conférence des évêques catholiques du Burundi est opposé au troisième mandat du président Nkurunziza. Cette déclaration qui va être lue dans toutes les églises catholiques du Burundi ce dimanche 8 mars est un coup fatal pour le pouvoir de Bujumbura.

Cette nuit, le président Nkurunziza a passé une nuit blanche, une nuit cauchemardesque. Les milieux du CNDD-FDD n’ont pas fermé l’œil. La fronde a jubilé pendant que les tenants de la reconduction du président sortant broyaient du noir.

Dans notre article du « Requiem pour le pouvoir du président Nkurunziza et ensuite… », nous recensions les voix qui militent en faveur du départ de Nkurunziza, c’est chose faite, à cette liste il faut ajouter cette position de l’Eglise catholique qui confirme le prescrit d’Arusha: « Aucun burundais ne peut exercer plus de deux mandats de cinq ans au sommet de l’Etat ». L’église catholique vient d’asséner un coup fort au club du Président Nkurunziza. Le glas a sonné! L’Eglise catholique vient d’entonner le requiem pour le pouvoir de notre président bien adulé. l’ambassadeur de l’Union Européenne, Monsieur Patrick Spirlet de concert avec l’Eglise catholique avait annoncé diplomatiquement la même position contre le troisième mandat. C’était ce 5 Mars 2015 à Roca Golf Hôtel.

 

Amandla… Ngawetu.

3 réponses
  1. Albert
    Albert dit :

    Cette histoire me rappelle un homme fraichement débarqué de Bujumbura pour vivre en Suède, là bas il est strictement interdit de faire de petite faissée aux enfants. C’est punissable par la loi, et ca vaut non seulement la prison mais aussi on te dépouille de tes enfants.
    Il s’est fait que le pappa en question ait administré quelques faissées pas vraiement trop méchant et sa fille qui avait 6 ans à cette époque l’a dit à sa maitresse( fröken). Comme la loi l’exige et la maitresse a dû porter l’affaire devant le departement social. Le pappa a été convoqué et a expliqu’il administre rarement des faissée à ses enfants même si il le fait c’est de gentilles faissées qui vient d’un pappa qui aime ses enfants.
    Le département social lui a montré la loi et les risques qu’il encourrait. le pappa a pris conscience et a dit: »je ne connaissais vraiement pas cette loi et je ne le referais plus. Et a posé la question, les faissées m’aident à les rendre un peu plus poli et obeissant mes enfants comment faites ni chez vous avec vos enfants?’
    la dame qui l’avait convoqué lui disait comme ceci  » les petits enfants(små barn) comprennent très vite et sont souvent polis et obéissants, mais pour les grands enfants (stora barn), il faut leur dire une fois, il ne comprennent pas très vite, par distraction ou par opposition aveugle ou turbulence, ne te fatigue pas, de ce tu dis, reste quelque chose, il faut encore parler, parler et reparler en disant et en répétant la même chose, C’est fatiguant je sais mais c’est la methode la plus efficace et à la longue le grand enfant n’aura d’autres choix que de t’écouter et obéir aux reglements familiales.
    C’est la même chose avec Peter, il faut continuer à lui dire, dire et redire, Repetee une et mille fois que le troisième mandat est illegal, il finira par saisir quelque chose et abandonner car Je m’imagine qu’il est aussi un grand enfant.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *