Pourquoi Nkurunziza s’accroche t-il au troisième mandat?

De plus en plus la nouvelle se confirme, le président Burundais Pierre Nkurunziza entend briguer un troisième mandat. Telle est la raison qui expliquerait le report systématique du Congrès du CNDD-FDD depuis décembre 2014. A ce titre le congrès qui était initialement prévu en décembre 2014, puis en janvier serait reporter au mois de Mars. Histoire d’annoncer le candidat Nkurunziza à la dernière minute.

Mais pourquoi, diable, le Président sortant veut-il forcer ce mandat de trop et de tous les dangers? La raison majeur est que sa galaxie qui s’est enrichit illégalement et qui vient de couronner le sommet des drames par l’assassinats des trois soeurs italiennes  a peur que son départ ne corresponde à la fin des vacances de la justice. Les crimes économiques et du sang qui jonchent les deux mandats de Nkurunziza, voilà le leitmotiv qui soutend le troisième mandat. L’autre ingrédient qui pousse le Président sortant à s’accrocher au troisième mandat est le silence coupable d’une partie de la Communauté internationale à ce sujet. Ainsi en privé Nkurunziza clame haut et fort que les Français sont à ses côtés. Et  les autres pays de l’Union Européenne se taisent laissant la besogne de contrer cette aventure à l’opposition, à la société civile ou à la fronde interne au CNDD-FDD. Seul les Etats Unis par la voix de Russell Feingold sont opposés ouvertement au troisième mandat de Pierre Nkurunziza.

En tout état de cause, seul le peuple burundais meurtri par 10 ans de misère, 10 ans de haine, 10 ans d’exclusion, 10 ans de chômage, 10 ans d’alphabétisation généralisée dans toutes les écoles, 10 ans  de persécution, 10 ans d’exécutions extrajudiciaires, 10 ans d’une justice injustice, 10 ans d’intolérance, 10 de deuil de la démocratie, 10 ans de dictature doit se lever comme un seul homme pour dire que « trop c’est trop! ». Cette traversée du désert ne peut pas bénéficier d’une prolongation de cinq ans de plus!

Pancrace CIMPAYE.

5 réponses
  1. MINANI
    MINANI dit :

    Tu es le seul à ne pas comprendre que, sans une opposition sérieuse et digne de ce nom, aucun État occidental ne peut soutenir le vide. Si tu ne vois pas qu’il n’existe pas d’opposition au Burundi, tu es un ignorant qui s’ignore. Si changement il peut y avoir à la tête de l’État burundais,que il est clair que ce changement viendrait du Cndd – Fdd (du moins pour 2015), mais non pas d’une opposition fictive formée par autant de ventriotes que le camp adverse. ça, les pays occidentaux l’ont déjà compris.
    Courage quand même monsieur!

    Répondre
    • Rose Hakizimana
      Rose Hakizimana dit :

      Uwo Minani atukana mukuvuga ko ata opposition ihari ntiwihende mu burundi hariho opposition mugabo ntaho bafise bakorera kuko ugize ngo aravuga aca yicwa ariko ntibizoguma ukwo abarundi nibavirahasi rimwe vyose bizoca bikunda
      Abicanyi abasuma isiha imbunuza tuzozirukana

      Répondre
  2. Mathy
    Mathy dit :

    Le Président Pierre Nkurunziza devrait savoir que le pays n’est pas une propriété personnelle, raison pour laquelle à la fin des mandats prévus par la Constitution et les Accords d’Arusha il doit prendre bagages et partir.
    Je ne parvient pas à comprendre pourquoi son parti a pris les armes pour lutter contre la classe qui avait prise le pays à sa compte et que menant il réfuse de céder la place aux autres? C’est la boulimie du pouvoir? Mais le peuple burundais doit se léver pour dire non à ce comportement qui conduit le population dans guerre et la misère!

    Répondre
  3. Ndumiwe Jeannette
    Ndumiwe Jeannette dit :

    Minani a raison! L’opposition Burundaise est trop faible pour être soutenue par un pays de l’occident. Monsieur Pancrace, je t’ai dit cela à maintes reprises même si je ne vois plus où sont passés mes commentaires!Au Burundi, seule la société civile essaie de combattre le pouvoir tortionnaire de Nkurunziza. Les soi-disants opposants, ni ubusimbirahamwe, avec des « egos » démesurés pour la plupart d’entre eux. Tous veulent être « président »!, et la communauté internationale en est outrée! Sinon monsieu Pancrace, peux-tu nous expliquer pour quelles raisons l’opposition n’arrive pas à faire bloc contre les DD? Tous sont des égoïstes ventriotes, qui ne sont qu’à la recherche des postes politiques, sans se soucier des intérêts du peuple.

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *