patricknkurunziza

Pourquoi Patrick Nkurunziza est arrêté?

L’arrestation rocambolesque du leader des jeunes de l’ADC-IKIBIRI, monsieur Patrick Nkurunziza ce jeudi 14 janvier 2015 est hautement politique.  Le montage de ce dossier est confectionné par le chef de cabinet police à la présidence, le général de brigade Ndirakobuca alias Ndakugarika et le Président de la République en personne. Avec cette arrestation, le club des « Bagumyamabondo » ou « ventriotes » tel que l’ancien sénateur du CNDD-FDD, l’honorable Richard les appelle, qui veut à tout prix s’accrocher au pouvoir, veut se débarrasser de plusieurs menaces.

Primo: La première menace de ce Club des Bagumyamabondo est sans conteste Monsieur Alexis Sinduhije, le leader du parti MSD. En effet la démonstration de force  de son parti par le congrès de ce dimanche 11 janvier 2015, au coeur du  fief du président Nkurunziza l’ a tétanisé. Ce jour-là   ,à Ngozi, le club de Nkurunziza a paniqué. Cette panique a atteint son paroxysme quand ce congrès a désigné Alexis Sinduhije comme candidat aux élections présidentielles.

Pour se débarrasser de cette menace, il fallait arrêter Patrick Nkurunziza qui aurait eu un contact avec Sinduhije le 23 décembre 2014 à Kampala.  L’accusation qu’on vient de coller à Patrick d’achat des armes pour la rébellion non identifiée de Cibitoke est aussi grotesque que mensongère. A cet égard il sied de préciser que pendant toute la semaine qui a précédé son arrestation, le Club des Bagumyamabondo a, à plusieurs reprises imploré Patrick Nkurunziza de coopérer dans un montage qui mettrait l’attaque de Cibitoke sur le dos d’Alexis Sinduhije, mais il a refusé de cautionner cette combine. La veille de son arrestation, mercredi soir, un dernier émissaire est revenu à la charge avec la même requête, mais Patrick lui a signifié qu’il ne peut pas participer à un montage aussi grossier contre le leader du MSD. Rappelons aussi que le samedi 3 janvier 2015 la police était venu au domicile de Patrick Nkurunziza avec un mandat de perquisition et l’intéressé, informé de cette descente, avait quitté les lieux. Il est resté dans la clandestinité jusqu’au 9 janvier, le jour où on a informé sa famille qu’il n’y avait aucune poursuite contre sa personne. Cette opération visait à lui mettre une pression afin d’accepter en échange de sa liberté de charger Sinduhije Alexis. Ainsi le lendemain  10 janvier à 16 heures, Nkurunziza Patrick est appelé à l’hôtel  Roca Golf pour rencontrer une forte délegation du Président Nkurunziza. Il ne s’est pas rendu à ce rendez-vous parce qu’il avait perçu l’intention du groupe.

Secundo: La deuxième menace est la personne même de Patrick Nkurunziza. Avec sa position de président des jeunes de l’ADC-IKIBIRI et en même temps président des jeunes du parti FRODEBU, le club des Bagumyamabondo réalise que ce jeune est un acteur central dans la mobilisation électorale. Dès lors pour briser l’élan de cet acteur  important de l’opposition, il fallait l’incarcérer.

Rappelons que pendant la séance qui avait précédé la tenu de la conférence de presse du porte parole de l’armée, le ministre de l’intérieur, Monsieur Edouard Nduwimana avait suggéré que l’attaque de Cibitoke soit mise sur le dos du parti MSD, une accusation qui lui permettrait de rayer définitivement le MSD sur la liste des partis politiques. Dans son argumentation, il déclarait que la force de plus en plus grandissante du MSD devenait une menace contre les intérêt du club des bagumyamabondo. ( A SUIVRE)

(Sé) Pancrace CIMPAYE

 

3 réponses
  1. Rose Hakizimana
    Rose Hakizimana dit :

    NAKAMARAMAZA IVYO BAKORA BIRASIG UBWENGE ,ICO NOHANURA NUKWO TUTAVUYE HASI BASHOBORA KUMWICA EN ATTENDANT KO ABANTU BAVYUMVA KUMWE KUGIRA TUGIRE IMYIYEREKANO NIMUBE MURAHA IYO NKURU AMARADIYO YOSE NA TEL RENNAISSANCE BABISEMERERE ABARUNDI NA BARI MU MAHANGA BABIMENYE AHANDI TURASHOBORA KUMUBURA
    NTIMWIBAGIRE KO NKURUNZIZA PETERO NA CNDD FDD YIYE KWICA ARI UBUSA KURIBO KO NABABO BABICA MU NTUMBERO YI REMENTANYA RABA IKITERO CO MU KABARE MU GATUMBA
    RABA BAMWE BAKUBITA KADEGE NA NDAYIZEYE RABA BAMWE BICA UMUVUNJAYI BRAUND NKABOSE BARISHWE KANDI ARI ABANTU BABO IKIKOGWA MWAKOZE NIKINI KANDI NICIZA CANE MUGABO SHIRAMWO IZINDI NGUVU NTIBATWICIRE UMWANA

    Répondre
  2. Rose Hakizimana
    Rose Hakizimana dit :

    ICO NONGERAKO IVYABO VYUZUYE IMIVUMO, IKINDI NUKWO BABONA KO IBIBI BAKORA VYAMA BIMENYEKANA ARIKO NTIHAGIRE ICO BIBABWIRA, RABA NAMWE IYICWA RY ABABIKIRA I KIREMBA NO MU KAMENGE
    IBIMUGWAJE NUKUTINYA KUVA KU BUTEGETSI KUKO BAZI IVYO BAKOZE KO BIZOJA IMBERE Y INTAHE ATARI BWA BUCAMANZA BWABO BUCIRINKONDA NOBWIRA ABARUNDI KUFANA MUNDA KUGIRA AMATORA AZOCE URUBANZA RWIZA MAZE INTWARO YABICANYI,ABASUMA,NABAMBUZI ITEMBAGARE

    Répondre
  3. Hermes Ingabire
    Hermes Ingabire dit :

    Jewe ndibaza gooose ko umuvumo ari uwo guhera kera.Hari ho uwutazi ico gusesa amaraso bisigura canke akavyiyibagiza. Uravye ukuntu abasheshe amaraso irindwi nakabiri bapfuye bangara babesha, baturatura kandi bari bafise aho baba. Nta muntu yogira umutima wo kwibaza ko gusesa amaraso kuko bitazana umugisha. Barya batamakazai bishwe bunyamaswa bari mu barundi benshi, twibuka kandi nta kibuza ko bazokwegera igihugu umuvumu na cane cane abo bayasheshe. Partick, Rugurika,nabo booose baremetswe inteba ishishe , nibareme, bamenye ko irementanya canke gisukwako umurindi wamahano atai ivyuno munsi , yabaye nk’indwara yateye ku batwaye uburundi booooose , imbere yo kwikukira ninuma yaho. Imana ikize uburundi n’abarundi

    Répondre

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *