Articles

Pourquoi la CENI brûle?

On ne le dira jamais assez, l’un des problèmes majeurs des élections  de cette année est le fichier électoral. Des irrégularités massives dans l’enrôlement ont été dénoncées. Mais la CENI et la communauté internationale ont minimisé l’étendue de cette fraude massive.

Ce dimanche 8 Mars 2015, cinq ordinateurs de la Commission Electorale ont pris feu. Un camion de la protection civile a été dépêché pour éteindre l’incendie! Mais pour minimiser les dégâts, la CNI dira que seul un ordinateur a pris feu. Mensonge! Pourquoi? La raison de cette incendie était de détruire une partie du fichier électoral. En effet la CENI a été surprise désagréablement en découvrant que le nombre d’électeurs enrôlés dépasse neuf millions six cent milles (9600000 électeurs)! Il fallait donc revoir sensiblement à la baisse cet effectif.

camion

Le Conseil de Sécurité qui sera à Bujumbura ce vendredi 13 Mars doit comprendre que la requête de l’opposition de recommencer à zéro l’opération d’enrôlement est plus que fondée. En outre l’opposition  et les observateurs des élections doivent  impérativement avoir accès à la salle d’informatique de la CENI. En 2010, la CENI avait refusé, malgré leur insistance, aux observateurs de l’Union Européenne d’accéder à cette salle. Plus tard, l’ancien numéro deux du CNDD-FDD, l’honorable Manassé Nzobonimpa confiera que la fraude électorale avait eu lieu dans ce même local avec l’appuie de cet ivoirien, devenu par la suite Ambassadeur Extraordinaire et Plénipotentiaire du Burundi en Côte d’Ivoire. Le même personnage était à la CENI avant cette incendie.

Cette CENI qui brûle et tripote le fichier électoral risque de brûler le pays juste pour promouvoir de force le régime finissant de Pierre Nkurunziza.

Amandla… Ngawetu