Articles

USA-Bunyoni: les sanctions qui font mal!

Les Etats-Uis d’Amérique ont pris des sanctions contre Alain Guillaume Bunyoni, le numéro deux de l’oligarchie qui sème la désolation au Burundi. Cet homme habitué à se cacher derrière le Lieutenant-Général Adolphe Nshimirimana est aujourd’hui obligé de dévoiler son vrai visage. Ainsi c’est Alain Guillaume Bunyoni qui a remis en scelle le boucher Désiré Uwamahoro en lui confiant l’unité anti-émeute qui n’est qu’une unité pour massacrer les nombreux burundais opposés au troisième mandat de Nkurunziza. Rappelons que l’ancien Ministre de la Sécurité Publique, Gabriel Nizigama, avait refusé de reprendre Désiré Uwamahoro dans son département ministériel. Et pour cause disait-il  » Je ne peux pas donner du travail à ce voyou ».

Il avait raison Gabriel Nizigama » le voyou » ou le sanguinaire Désiré Uwamahoro qui est tellement cruel pour avoir tiré une roquette sur un bus rempli de civils qui rentraient d’un enterrement le 31 octobre faisant 16 morts sur le champ ne mérite pas de faire partie de la police. Rappelons que ce jour-là Désiré Uwamahoro est allé achever les rescapés dans les différents centres de santé. Ce personnage aux mains pleins de sang, Bunyoni l’a quand même ramené pour tuer en son nom!

Quoi de plus normal que les Etats Unis d’Amérique le mettent sur la liste noire. La bonne nouvelle est que contrairement aux déclarations officielles de l’intéressé qui estime que ces sanctions ne lui font ni chaud ni froid, il broie du noir. Ces sanctions l’ont fortement déstabilisé. A ce propos, Bunyoni pousserait Nkurunziza aux négociations afin que l’épée de Damoclès des sanctions puisse disparaître. Dans son petit coin, Alain Guillaume Bunyoni refuserait d’être la seule victime du noyau dure qui soit poursuivi par la communauté internationale; au besoin il est prêt à amorcer des contacts officieux afin d’accélérer les négociations avec le CNARED à l’étranger.

A côté de ce deuxième personnage de la dictature de Bujumbura, toute la galaxie de Nkurunziza a la frousse des sanctions. C’est pour échapper à cette liste noire que certaines personnes ont été mises sur la liste des négociateurs avec l’Union Européenne. Ainsi pendant trois mois que dureront les négociations, ces personnes bénéficieront d’un sursis. C’est cynique ou drôle de venir se cacher à l’union Européenne pour échapper aux sanctions de la communauté internationale!

En définitive, la dictature de Bujumbura n’est pas si toute puissante comme  Gélase Ndabirabe semble l’accréditer. Elle est sensible, très sensible aux sanctions! Elle redoute la main de la justice internationale à tel point que pour voyager en occident aujourd’hui, certains préfèrent se rassurer d’abord qu’ils ne font pas partie de la liste noire. Effectivement cette liste des Bunyoni n’est pas exhaustive. Les auteurs du drame burundais sont légion.

(Sé) Pancrace CIMPAYE.

IKIGANIRO HAGATI YA PETERO NKURUNZIZA, BUNYONI NA DOLOFO (Ikigabane c’icumi na rimwe).

Petero Nkurunziza: …(agacerere kanini…. Nkurunziza ariko yiyumvira gose….) Bon…

Dolofo:… imbere yuko dusubira kurirya dossier yabarya bakecuru,Bob Rugurika, nibihugu vya buraya, n’ibindi n’ibindi, nagomba mbanze mbaze ingene amahera yaya deal ya commande y’igisoda n’igipolisi yo mubu Shinwa yagenze; kuko mparuye nasanze jewe mwampaye make! Oya, intica ntikize! Mwampaye amacica!

Bunyoni: Gute?

Dolofo: Uti gute? Marché irenza imiriyaridi ijana jewe mukampa imiriyoni amajana atanu gusa! Erega narabajije urya mu KAKA ambwira ko ibiciro vyadugijwe kugira turonke impamba tuzoganukana; nkibotine yigisoda igurwa ama dollar abiri mwayiharuye kuri dollar mirongumunani! Mirongumunani! Quatre vingt dollars i botine yigisoda! Aho simvuze uniforme, bérêts …. Naho ntize ibiharuro vyinshi wumva nari gutahira imiriyoni amajana atanu gusa! Pas question! Anda yose ngaha, zane intambi tumenamwo gutatu!

Petero Nkurunziza: Kusigaye ukara gose ga mwene data. Umviriza, arya mahera harimwo nayamatora y’umugambwe. Nico gituma  urya mu KAKA twamurishe na livraison itaraba. Wewe uravye nkikibazo cokwitoza ubugira gatatu tutaguze abantu bamwe bamwe bo muri système, ntubona ko bazodusesera agatabi canke baturwanye. Nukubanyanyagiza mwo amahera kugira bakazibe imbere ya Congrès du parti…

Dolofo: Mzee ntimumfate nkikijuju!  Nukuri hari ibisigaye bintangaza:Dufatira ingingo hamwe yo gupanga akarere duhereye kwica ababikira bokwa Buyengero, bigoranye mugaca mushaka kubimpindirako jenyene, ariko hageze kugabura amahera ya commande zigisoda n’igipolisi, muca munshira kuruhande. mukazana explications zitumvikana nagato. Marché yamiriyaridi ijana zirenga, niburiburi dusigarana imiriyaridi mirongitanu yokugabura. None ndonka intica ntikize ya cinq cent millions? Cinq cents millions gusa? Sha mwarabonye ko ntize guharura basi! Ebana tureke imikino dusabikanye, nayahandi ibara rirarwa.

Bunyoni: Bagenzi ukuntu mbona dusigaye duhazana ni agasema! Abavuze ko amaraso azohava aseseka muri ibi bihe hagati yacu, ntibabeshe! Ahubwo nyabuna twibande kuri gestion yikikibazo cabarya babikira babatariyano na Bob . Rebe inama nshingamateka y’ ibihugu vya Buraya ihejeje gusohora résolution yagacamutwe. Abaserukira ibihugu vyabo ngaha bakurakuranwa kuraba Bob i Muramvya gusumba uko baraba Kavakure. Sinduhije nguyo i Roma kutwimbira  icobo…

Dolofo: Mafu! Ntaco ivyo vyose bimbarira jewe!

Nkurunziza: Ahubwo nayo mahera dushobora nokutaronka ingene tuyarya turavye nabi!

Dolofo: Kuriyo noti, nta discussions nyinshi! Mutaretse kundyamira ndakoma induru! Ndatabaza Olucome mama yangu!

Nkurunziza: Wasaze!

Dolofo: Iyi dossier yiyi marché yimiriyaridi ijana zirenga muyifyinyeko, iraduhitana twese! Singomba rero kuzira amahera ntariye! Zane tugabure basha. Ahandi ho kombona nubutegetsi bwacu busa nuburiko buranyerera, barayidutsindako!

Nkurunziza: Hamagara wa mu KAKA twahaye marché (abwiye Bunyoni) kuko ndabona bikomeye! Ntidupfe ubusa! Amunguranka niyo mazituvya.

( Hatungimana Léonidas alias Tout Autre arinjiye. Ikiganiro giciye gihinduka)

Ikiganiro catororokanijwe na Pancrace CIMPAYE.

db

ALAIN GUILLAUME BUNYONI ET ADOLPHE NSHIMIRIMANA , QUE DEVIENNENT-ILS ?

Depuis le limogeage de façade des dinosaures Alain Guillaume Bunyoni et Adolphe Nshimirimana, beaucoup de spéculations vont bon train. Les uns, heureux de ce mouvement donnent Bunyoni en cavale, Adolphe Nshimirimana en résidence surveillée, les autres déclarent que les deux sont à couteaux tirés avec le chef de l’Etat burundais. La vérité est que le duo mafieux reste bien en place, libre et au centre de toutes les décisions qui enfoncent le pays dans le chaos.

Et pour cause Alain Guillaume Bunyoni vient d’effectuer une mission à Oman en compagnie de l’Ombusman Mohamed Rukara. Quant à Adolphe Nshimirimana, il vient de conduire une délégation de l’équipe nationale de football en Tanzanie. Les deux rencontrent régulièrement Pierre Claver Ndayicariye et Prosper Ntahorwamiye de la CENI pour leur donner des ordres. Au demeurant, ils n’ont pas bougé d’un iota dans le système qui gangrène le Burundi.

Cependant la fronde interne qui en veut à ce duo est en ordre de bataille. C’est ainsi que la cache des armes de la milice IMBONERAKURE à Buterere dans la maison de l’ancien patron des renseignements a été révélée par le camp qui veut la tête du duo. De la même manière la tentative d’assassinat de la mère d’Alain Guillaume Bunyoni ce jeudi 11 décembre 2014 s’inscrit dans cette dynamique de dynamiter ce duo de malheur. Mpore Burundi condamne énergiquement cette colère déversée sur cette pauvre maman qui n’a d’autre péché que d’être la mère de l’homme qui est haï par la grande majorité présidentielle, l’opposition entière et la communauté internationale.

En tout état de cause les frondeurs du CNDD-FDD qui réclament le retour aux nobles idéaux qui avaient mené ce mouvement vers la lutte armée d’une décennie gardent dans leur ligne de mire le duo d’Adolphe Nshimirimana et Alain Guillaume Bunyoni.. Pour l’heure ils réalisent avec regret que le chef de l’Etat Pierre Nkurunziza refuse de lâcher ses deux complices. Au contraire Nkurunziza, pressé par Bunyoni et Nshimirimana, envisagerait de frapper fort dans les rangs des frondeurs. Mais il devrait se rappeler que s’il persiste à garder et à protéger les deux cibles des frondeurs, il risque d’y laisser les plumes.

En définitive, reconnaissons-le, Bunyoni et Nshimirimana Adolphe est un casse-tête qui risque de briser le Président Pierre Nkurunziza. Ce duo qui reste en contact très étroit avec la CENI de Pierre Claver Ndayicariye risque d’être la source d’une autre guerre civile au Burundi.

(Sé) Pancrace CIMPAYE

pdb

IKIGANIRO HAGATI YA PETERO NKURUNZIZA ,DOLOFO NA BUNYONI (Ikigabane caicenda).

Intangamarara.

Murukurikirane rw’ibiganiro vyerekana ingene abo bagabo batatu , Petero Nkurunziza, Dolofo na Bunyoni aribo batwaye igihugu bagicuritse, twarabereka abagenzi babo binjiye aho bacuritse imitwe ikiyago caca gihera canke kigahagarikwa. Uyumusi uyo murwi niwo wahagurutse urahakana ko Uburundi busha canke ko ihangiro barwaniye  rihinduka rikaba ubunyonyezi, intwaro y’igikenye, y’agacinyizo, indandende,gukumirana, inzara n’ubukene nayandi mabi yugarije igihugu. Nabo rero baraye bandikiye umukuru w’igihugu bamusaba ko ako karwi kabandanije kigenza nk’impene yo muci ko Petero Nkurunziza azojana nako. None Nkurunziza nabo basoma mbike biwe bavyakiriye gute ? Mbega umupfasoni w’umukuru w’igihugu ahagaze he ? Ni muvyisomere.

Petero Nkurunziza : Bane ba mama, ubutigu burageze, intenderi yasheshe umuti ! Kakarwi kababasazi kanyandikiye ikete kansaba ko ndababogoza canke ngo nibonereko. Nabuze ico mfata, nabuze ayo ncira nayo mira ! Turabikika gute ? Aho bigoreye badufatiye habi : mugihe ADC-IKIBIRI yasaze ngo sinitoze, mon ami Blaise Compaoré bamwirukanye nkumumenja ! François Hollande aguma asaba ko sindahirahire ngo nsubire kwitoza !

BUNYONI : Monsieur le Président nakubwiye kuva kera ko abo ba Nabindika, ba Neva, ba Moîse i Kinshasa, ba Niyombare kubavugutira umuti hakiri kare urahesha ; none raba baraduhanze. Bate mugasho bose urabe ko hari uwusubira kuryogora.

DOLOFO : wewe ugomba ko baba abamaratiri ! Ubashize mugasho amakungu nazamburabugirire za société civile bazoba baronse akazi nakaryo ko kutwimbira icobo. Jewe ndabasavye ko tubarasa umwumwe. Kuburana nikiziga biroroshe gusumba kuburana nuwuri mumpimba. Ari bazima bazogumura igihugu cose, ibizoshika nibirya vya Burkina Faso. Jewe ndafise inkoho nirengagije kubuterere reka turabe abana tuziha bitwe ko ari rebellion ya ADC-IKIBIRI yateye ica igandagura abo bavandimwe bacitse abagesera.

NKURUNZIZA : Mwabagabo mwe ! Mwabagabo mwe ! Kumengo iki cuka mugifata minenerwe ! Kumengo mwibagiye ko na Chef d’Etat major de l’armée  twasamaye gushika aho nawe asigaye ashigikiye ako karwi! Erega turi encirclés, niba mucibuka ico bivuga kurugamba! Nous sommes dans la merde les amis!

BUNYONI : Président, barungike bose muma ambassade yakure : mu bu Rusiya, mu buchinois, muri brésil, mubuhindi nahandi. Canke basabire ubuzi muri ONU muri maintien de la paix.

NKURUNZIZA : Jewe nibaza ko nobakura mubibanza murimwo nkabashira ahandi habayabaye. Erega igikuru si ibibibanza murimwo mais ama deals yamahera tugira ! Ivyo navyo ntakizohinduka : nitwe tuzoguma dufata ingingo kubibazo vyose vyega igihugu. D’ailleurs tuzoza tugira inama chaque jour kugira tugire stratégies zo gukomeza notre système. Kandi mwibuke ko twamye nantaryo dukora gutryo mugihe cose uwacu yaba abangamiwe. Ibuke ingene wewe ( avuga Bunyoni) twagukuye muri Leta tukaza kukunyegeza ngaha muri cabinet…

BUNYONI :… none raba nongaha bansanze ho !

DOLOFO : Uko biri kose abobajenjeka nabonyene nukubakura mubibanza barimwo. Bibatera amanyama menshi : urabona Nabindika bageze aho bamusasira tapis rouge mumanza zimwe zimwe !

NKURUNZIZA : Reka ngende kwiyumvira ! Ngomba kuva Dakar muri birya bintu vya Buyoya ico kibazo caheze. Wewe ( DOLOFO) nzokugira Chargé de mission, uzoguma wiryamiye muhira canke muri za clubs zawe mbere uce uronka numwanya wokuraba irya armée de réservistes yacu ( avuga imbonerakure). Nawe fata Conseil de Sécurité.

DOLOFO : Mzee none ivyo bivagundu navyo bica biguma bigayagaya iruhande yawe ? Eka….Ekawe….kura ubwo bucafu hambavu yawe !

( Umupfasoni w’umukuru w’igihugu arinjiye. Afise agashavu)

DENISE : Narababwiye ko muzohemuka mumpfakaje ! Iyo mitwe muguma mucurika hamwe abagenzi mwasangiye urugamba mubafata nkibijuju ataco bimaze izobakwegera akarambaraye!

Président, va murivyo bintu amazi atararenga inkombe! Ubu irashize ingani ubutegetsi bwanyu burangirize mumaraso? Ndabarahiye mutikebutse inganda ziratikira, amaraso araseseka, dusigare turi abapfakazi , dusigarane impfuvyi zitazoronka naho zihungira kuko isi yose itaduha nirwere!

Président, irukana ababagabo! Harya umuhanuzi mubi angana numurozi!

( Nkurunziza aciye asohoka azunza umutwe. Abandi basigaye mugacerere. Bunyoni agomvye gusohoka Denise aramuhagaritse)

DENISE: Ubu murakenyeye koko umugabo wanje bamugandagure  kubera amaronko yangu? Ubu murakenyeye tuzopfe twangara n’uruvyaro kubera ububegito bwanyu? Ubu muremanze  gose mubohere amaboko imugongo igihugu cose gushika aho umugambwe CNDD-FDD utazopfa usubiye kuvurwa mumateka y’igihugu?

Ndabarahiye mutisubiyeko ibara rirarwa! Inganda ziratikira! Kandi ntimwibaze ngo namwe muzohava amarembe !

( Ikiganiro catororokanijwe na Pancrace CIMPAYE arongoye www.mporeburundi.org).