Articles

Gélase NDABIRABE: Contradiction=Trahison= Décapitation!

La coupe est pleine!La messe est dite! Passez-moi l’expression pour mieux définir le sens de  la déclaration du Sénateur Gélase Ndabirabe de ce 8 Avril 2015. Ce nouveau porte-parole du parti présidentiel affirmait sans ambages que les frondeurs du CNDD-FDD méritent la décapitation. Pour lui, le geste d’écrire au Chef de l’Etat pour lui demander de renoncer au troisième mandat est une haute trahison comparable à un commandant en guerre qui livre ses hommes à l’ennemi.

Cette déclaration fait froid au dos! On a la chair de poule quand on réalise qu’au parti présidentiel, la contradiction n’est pas un exercice démocratique mais une trahison. De ce fait cette déclaration de Gélase Ndabirabe précise deux faits:

1. La tête des frondeurs est mis à prix. Ils peuvent être exécutés à tout moment.Voilà pourquoi on leur a retiré la garde qui assurait leur protection;

2. L’opposition et la société civile, comme le déclarait le député de Bubanza, Juvénal, sont des ennemis à abattre. A ce niveau il devient aisé de comprendre pourquoi le camp présidentiel a toujours refusé la liberté d’expression,de réunion et d’association à l’opposition,à la société civile et à la presse. Il supporte mal la contradiction. Le pluralisme d’idées est une infraction.

En tout état de cause, le monde entier doit comprendre qu’il est grand temps qu’un Président de la République, car Gélase Ndabirabe est son envoyé spéciale, qui a une telle intolérance ne saurait plus aspirer à diriger le Burundi. Même si la loi le lui autorisait, cette déclaration de Ndabirabe disqualifie ipso facto son mentor, Pierre Nkurunziza. Monsieur le Président les Burundais ne peuvent plus accepter cette équation: CONTRADICTION= TRAHISON=DECAPITATION. Dans un pays démocratique, CONTRADICTION=RICHESSE.

 

(Sé) Pancrace CIMPAYE.