Articles

Le Gouvernement de Nkurunziza: Le rêve de le quitter ou l’autopsie de la décadence!

« L‘enfer à côté de la maison de Dieu » tel est le titre  d’un article de l’envoyé spécial de l’hebdomadaire Jeune Afrique à Bujumbura, notre confrère Rémi Carayol. Cet enfer c’est cette répression, ces arrestations arbitraires, ces exécutions extrajudiciaires, bref c’est la boucherie du Service National de Renseignement situé non loin de la cathédrale Régina Mundi, la maison de Dieu. Tous les burundais voudraient quitter cet enfer! Quoi de plus normal!

Mais ce  qui est anormal et amusant, c’est quand les membres du gouvernement  fantoche de Nkurunziza rêvent de quitter le navire. Le dernier qui vient d’avoir la chance de sortir de cet enfer, c’est Tabu Abdallah Manirakiza, le ministre des finances. En effet il est nommé à Libreville au sein de la CEAC. Il rejoint son nouveau poste au mois de Mai. D’une source  proche du Ministère des Finances, ce super ministre a sabré le champagne parce qu’il venait de quitter ce gouvernement. Etrange, n’est-ce pas?

Rappelons que cette fièvre de quitter avait frappé également l’ambassadeur Alain Nyamitwe, patron de la diplomatie burundaise, qui avait postulé au poste de Secrétaire Général de la Communauté des Pays de l’Afrique de l’Est à l’insu de Pierre Nkurunziza. Une démarche qui a été désavouée et combattue par Bujumbura. Le dossier a été clôturé peut être, mais la rancune contre Alain Nyamitwe est là. A ce propos cette haine contre la famille du Ministre Nyamitwe a été affichée à l’ambassade du Burundi à Bruxelles lors de la commémoration de l’anniversaire  de la disparition du président Ntaryamira Cyprien. C’est ainsi que lors du discours de circonstance, l’on a présenté la fille du Médecin de Habyarimana Juvénal, médecin disparu dans le même avion. Mais l’épouse du Ministre Nyamitwe qui est en même temps la belle soeur de feu président Cyprien Ntaryamira  qui était à cette cérémonie,n’a pas été présentée. Pourquoi présenter un membre de la famille rwandaise et omettre de présenter un membre de la famille du président burundais,qui est en même temps l’épouse du patron de la diplomatie burundaise? Cette question était sur toutes les lèvres. A cette question, les irréductibles de Pierre Nkurunziza ont rétorqué que le Ministre n’a pas le droit de mettre sa famille à l’abri en Belgique!

En tout état de cause, Nkurunziza Pierre a un gouvernement atypique: il y a des membres qui rêvent de le quitter mais qui ont peur de démissionner. Le cas de Tabu Abdallah et  d’Alain Nyamitwe constituent l’autopsie d’un pouvoir en décadence, bâtit sur du sable mouvant. Il a raison le professeur André Guichaoua, parlant de la situation préoccupante du Burundi, lui qui constate que « …les élites de gestion de l’administration centrale et des services décentralisés expriment…leur lassitude voire leur inquiétude pour l’avenir. » Ce constat du professeur Guichaoua aurait-il un lien avec la stigmatisation des militants du CNDD-FDD telle que décrétée par le terrible Vice-président Burikukiye? En effet,dans une colère sans bornes, criant à la trahison, il a déclaré que le parti présidentiel infiltré, avait aujourd’hui 4 types de militants: les vrais, les espions,les opportunistes et les indécis? Choisissez votre cas et votre camp, Mesdames Messieurs les ministres.

(Sé) Pancrace CIMPAYE.