Articles

Quelle est la santé du CNARED?

Ces trois derniers jours une fausse alerte à l’implosion du CNARED fait cours sur les réseaux sociaux. Les nombreux burundais qui  croient en la force de cette plate forme citoyenne ne cessent de nous interpeller pour savoir la véracité de cette fausse alerte. Celle-ci n’est qu’une invention du pouvoir de facto de Bujumbura qui a le dos au mur.

Mais pourquoi l’oligarchie de Nkurunziza s’évertue t-elle à prédire l’implosion du CNARED en super forme?

Hier, l’oligarchie de Nkurunziza acculée aux négociations avec l’opposition rétorquait qu’il ne négocierait jamais avec le CNARED. D’où la mise  en place en catimini d’une commission interne à vocation de rejeter le CNARED; il est surprenant que le même pouvoir de facto s’emploi corps et âme dans la diffusion d’une fausse rumeur faisant état de la mort du CNARED.

Mais la raison de cette gymnastique est que Nkurunziza et son club qui se sont perdu dans une guerre contre le Royaume de Belgique viennent de découvrir que le CNARED est  devenu un interlocuteur de la communauté internationale qui compte. C’est ainsi qu’une délégation du CNARED a été reçue par la médiation Ugandaise la semaine passée. En outre la dictature de Bujumbura a appris à ses dépens que tous les envoyés spéciaux du monde dans la régions des grands lacs, ne cessent de rencontrer le CNARED  dans le but de trouver une issue rapide  et paisible à la crise que Nkurunziza a enfanté.

La force du CNARED, un cauchemar pour Nkurunziza.

Il a raison de broyer du noir Nkurunziza qui, pendant une décennie a dirigé le Burundi dans un environnement où il saucissonnait les partis politiques, y compris le sien. Il a régné sur le Burundi sans opposition compacte et solide. Pour une fois,il a aujourd’hui,en face de lui une opposition redoutable, le CNARED qui comprend des figures de proue de l’opposition comme:

Les anciens présidents de la République ( Honorable Jean Baptiste Bagaza, Honorable Sylvestre Ntibantunganya et l’ Honorable Domitien Ndayizeye), Monsieur Alexis Sinduhije, Maître François Nyamoya, Honorable Pie Ntavyohanyuma, Honorable Nduwimana Onésime, Honorable Gervais Rufyikiri, Honorable Léonard Nyangoma, Honorable Léonce Ngendakumana, Honorable Frédéric Bamvuginyumvira, Honorable Nditije Charles, Honorable Hussein Radjabu, Honorable Busokoza Bernard, Honorable Jean Minani, Madame Marina Barampama, Monsieur Chauvineau Mugwengezo, Honorable Alice Nzomukunda, Monsieur Audifax Ndabitoreye, etc. Ces quelques noms donnent du tournis à l’oligarchie ayant comme porte-parole Gélase Ndabirabe qui n’a que des insultes à la bouche. Imaginez  une table de négociations autour de la quelle on aura ces piliers du CNARED susmentionnés d’un côté et de l’autre côté Gélase Ndabirable, Ndikuriyo Révérien, Pascal Nyabenda, Concilie Nibigira, Agathon Rwasa et Pierre Nkurunziza! Ce dernier a raison de prier le bon Dieu pour que le CNARED soit détruit ou divisé en deux! Mais cette prière est loin d’être exhaussée.

Le CNARED avec un dossier des négociations à la main.

Cette force redoutable du CNARED composée par des hommes et des femmes rompus aux techniques de négociations se réunira le 30 novembre 2015 pour finaliser le dossier des négociations. C’est cette nouvelle qui a fait perdre la raison à Bujumbura qui se trémoussait encore dans un rêve d’organiser un pseudo-dialogue entre Rwasa, Concilie Nibigira et Nkurunziza en l’absence de l’opposition. Au demeurant le CNARED, nanti d’un dossier de négociations dans une semaine, son moral est au zénith. En revanche l’oligarchie de Bujumbura, perdu dans une guerre contre le monde entier spécialement contre la Belgique, a le moral en berne; elle supplie le ciel pour qu’il lui prête une partie du CNARED. Malheureusement Nkurunziza devra se contenter de Concilie Nibigira et de Rwasa Agathon car le CNARED qui a la noble mission de sauver le Burundi ne saurait trahir l’espoir de tout un peuple. Le CNARED reste la seule alternative crédible et salutaire pour un Burundi nouveau et meilleur pour tous. Qui accepterait de perdre cette position combien honorable?

(Sé) Pancrace CIMPAYE.