Articles

QUI SONT LES NOUVEAUX PATRONS DU SNR BURUNDAIS?

La note de renseignement du Service National de Renseignement qui conseille avec raison  au Président Nkurunziza de ne pas briguer un troisième mandat a provoqué la colère du destinataire. Celui-ci a par décret limogé le Général Major Niyombare Godefroid, patron du service ainsi que deux directeurs qui avaient cautionné cette note pourtant salutaire pour Pierre Nkurunziza.

Le même jour, le numéro un burundais a nommé le CPP Mbonimpa Maurice au poste de chef de cabinet au SNR et l’OPC1 Gahungu Bertin comme  Directeur du Département intérieur. Ces deux hommes sont des fidèles parmi les fidèles du trio NKURUNZIZA-BUNYONI-ADOLPHE. Et pour cause Mbonimpa Maurice était le chef de cabinet d’Alain Guillaume Bunyoni au Ministère de la sécurité publique pendant que Gahungu, l’homme qui conduisait jusque là toutes les arrestations arbitraires de Bujumbura et toutes les perturbations des réunions de l’opposition, est le bras droit de Nkurunziza. Dans un élan d’insoumission il lui arrivait de répondre à sa hiérarchie qu’il n’a de compte à rendre à personne; que seul le chef de l’Etat peut lui demander des comptes.

A la tête du service, trois noms sont cités: Moïse Bucumi, le député de Ruyigi, le général Steve et le général Miburo.

En définitive, le SNR va être entre les mains des fanatiques, des courtisans pures jus de Nkurunziza. Cette nouvelle équipe qui aura la seule mission de cautionner la reconduction du Président Nkurunziza va malheureusement l’enfoncer sans le savoir dans un gouffre dangereux. Dès lors le club Nkurunziza tombera comme une feuille morte puisque le service d’alerte, le SNR, devient un sédatif pour endormir le système. Nkurunziza aura des rapports du SNR qui chantent sa victoire tel la Sureté de Buyoya en 1993. Franchement, cette nouvelle équipe est une aubaine pour l’opposition! Merci Monsieur le Président pour ce coup de main!

AMANDLA…NGAWETU