Articles

Révérien Ndikuriyo: invitation à un suicide collectif!

L’honorable Hussein Radjabu l’a dit en ce début de la semaine, le président de la république sortant et ses hommes de mains planifient un bain de sang sans précédent. Avant lui, l’honorable Léonce Ngendakumana, président de l’ADC-IKIBIRI avait prédit le déluge, Pancrace Cimpaye de Bruxelles avait tiré  la sonnette d’alarme!

Le chapelet des signes annonciateurs de cette menace ne cesse de s’allonger. Ce jeudi 23 avril 2015, tôt le matin à 7h 26min, le sénateur de Makamba, Révérien Ndikuriyo, vient de publier sur son compte Facebook un message on ne peut plus explicite. Lisez le message en langue nationale mêlé au français:

 » Iryavuzwe riratashe. Mumasaha 48 ico mwari mumaze imisi mubaza kizoba. IKORANIRO KAMINUZA RY’UMUGAMBWE CNDD-FDD. Le peuple va décider, le peuple va assumer.

Dusavye abavuze kobazoca biyahura, batangure kurondera ibiti birebire n’imigozi ikomeye idacika kugira bazoshikeyo neza.

L’avion atterrira dans 48 heures, heure de Bujumbura. Shirako ceinture muhagarike neza intebe mwicayeko. On va commencer la descente. »

Ce sénateur bras droit du chef de l’Etat déclare:

 » Chose promise chose faite. Dans 48 heures, le rendez-vous tant attendu aura lieu. Le congrès du parti CNDD-FDD. Le peuple va décider, le peuple va assumer.

Nous demandons à ceux qui ont dit qu’ils se suicideront de commencer à préparer les effets y afférents, un échafaudage solide afin d’être certain de mourir.

L’avion atterrira dans 48 heures, heure de Bujumbura. Attachez vos ceintures et redresser vos sièges. On va commencer la descente. »

La teneur de ce message, déplacé,de la part d’un si haut responsable trahit l’état d’esprit qui règne autour du Chef de l’Etat Nkurunziza: ça passe ou ça casse! C’est nous ou le chaos! Les chiens aboient, la caravane passe! Le message de ce sénateur s’adresse à l’opposition, à la fronde interne au CNDD-FDD et à la société civile. Ceux- là même qu’un autre élu de Bubanza avait qualifié d’ennemi; ceux-là même que le vice-président du CNDD-FDD, Burikukiye Victor avait comparé aux bourreaux du Prince Louis Rwagasore et du Président Melchior Ndadaye.

On aura tout vu sous le règne du président Nkurunziza! Ce langage digne d’une république bananière ne devrait pas être assumé publiquement. Mais sous un régime politique où  l’interdit est autorisé et ce qui est autorisé interdit, c’est « normal » que le sénateur Ndikuriyo invite une partie du peuple qu’il représente au  suicide collectif. On aura tout vu!

Caton Nyabenda.