Articles

ADC-IKIBIRI: OU EST PASSE L’UPD-ZIGAMIBANGA?

Ce Dimanche 22 février 2015, le parti UPD-ZIGAMIBANGA a tenu son congrès à Bujumbura. Outre la consolidation de la réunification qui a été matérialisée par la reconduction de Monsieur Zedi Feruzi à la tête du parti, les burundais attendaient de ce congrès la confirmation du parti à l’appartenance à l’ADC-IKIBIRI.

Malheureusement ce dernier aspect a été renvoyé au calendes grecques. En effet tout parti politique désirant entrer officiellement dans l’ADC-IKIBIRI doit, réaffirmer l’entrée par les congressistes. De la même manière la question pendante de la désignation d’un candidat de l’UPD devant participer aux primaires de la coalition n’a pas été évoquée alors que la concrétisation de ces primaires n’attendait que le candidat de ce parti.

Dès lors la question qui est sur toutes les lèvres y compris au sein de l’UPD, est celle de savoir sur quel bateau ce parti va embarquer. Manifestement l’ADC-IKIBIRI n’est pas son premier choix. D’une source proche de l’Etat major de l’UPD-ZIGAMIBANGA, ce congrès est resté muet sur sa relation avec l’ADC-IKIBIRI car si Nkurunziza était déposé par la fronde interne, il n’est pas exclu que ce parti rejoigne le camp des frondeurs. En attendant l’UPD-ZIGAMIBANGA reste au balcon. A ceux qui avaient été surpris que le Président de l’ADC-IKIBIRI, l’honorable Léonce Ngendakumana n’ait pas été convié à ce congrès, doivent trouver l’explication dans ce nouveau positionnement.

Signalons qu’ au côté du Président Zedi Feruzi, Madame Marina  Barampama est devenu Secrétaire Général pendant que Chauvinea Mungwengezo hérite d’un poste honorifique de » président d’honneur ».

Andy Nyandwi.

 

 

Les conditions d’incarcération Hussein Radjabu durcies.

Alors que la libération du célèbre prisonnier burundais, El Hadj Hussein Radjabu était sur toutes les lèvres, la nuit dernière les conditions de son incarcération ont été plutôt durcies. Ainsi ce mardi 30 décembre 2014 ,vers 23 heures du soir, une fouille perquisition sauvage a été effectuée dans la cellule d’Hussein Radjabu. Au terme de cette opération pour le moins inhabituelle, la police a saisi téléphones et ordinateur du plus vieux prisonnier politique burundais. Ce coup de théâtre a provoqué une psychose d’assassinat du député Hussein Radjabu. Même l’entourage du détenu à l’intérieur de la prison a subi le même traitement.

Qu’est ce qui n’a pas marché dans ce contrat de libération?

D’une source proche du cercle qui décide tout dans la république bananière burundaise, Hussein Radjabu aurait non seulement mobilisé tous ses militants pour une sortie sensentionelle à la Mandela, mais il aurait commencé à menacer certains hommes forts du pays. Dès lors un conseil de guerre s’est  réuni pour constater que si l’ancien président du CNDD-FDD était libéré, son rouleau compresseur de la vendetta risque d’ être  dévastateur. Dès lors l’ordre a été donné de durcir plutôt ses conditions d’incarcération. A la question de savoir quand Hussein Radjabu allait être libéré, un des barons du pouvoir de Bujumbura répondait ce matin du 31 décembre 2014 que seule  les ragots de la rue le libéreront!

Mais qu’en pense l’ADC_IKIBIRI?

L’ADC-IKIBIRI qui n’a cessé de  plaider, avec raison, en faveur de la libération de ce prisonnier politique , a senti  et compris qu’ à sa sortie El Hadj Hussein Radjabu rejoindrait  le CNDD-FDD et non  l’ADC-IKIBIRI. La question que d’aucuns se posent est de savoir si l’UPD de Chauvineau Murwengezo rejoindrait aussi le CNDD-FDD en même temps que son mentor. Une chose est certaine la partie qui est en faveur de cette libération au CNDD-FDD avait beaucoup misé sur ce transfert de l’UPD de Murwengezo vers le CNDD-FDD. Le deal  tient-il  toujours la route? La réponse est à chercher dans les faits et gestes que posera prochainement Monsieur Chauvineau Murwengezo au sein de la coalition.

Andy Nyandwi.